La Fessée par Dr Loxe

fessée_2

Flop. C’est généralement le bruit que ça fait. Et c’est aussi le plus gros flop de l’histoire du fantasme sexuel (encyclopédie du fantasme sexuel tome 10 p.128).

Mise en situation : Hugues m’a sorti le grand jeu pour ce troisième soir de date. Chaussures bateau, chemise faussement négligée couverte du gilet de papy Roger, regard mystérieux ou cache-misère cérébrale, au choix.et et et… le fameux début de calvitie en mode camouflage par prouesses capillaires genre savane en saison aride. Bref. On arrive chez lui.

Évidemment, il a rempli au préalable tous les critères BC (cf. Comment détecter un bon coup d’un mauvais par Dr Loxe), évidemment que je vais passer LA nuit que j’attends depuis 2 ans…j’veux dire 2 mois (non suis pas une pauvre fille ! wow doucement les amis).

Acte I, check.

Début de l’acte II…Le rideau s’ouvre, nous sommes nus, je suis sur le ventre sur le lit, il est sur moi (oui parce qu’en dessous ce n’est plus possible, y a plus de place oh faut suivre).

Tout va bien j’adore cette position à l’aveugle mi-soumise mi-protégée des regards….il me touche et me malaxe les fesses avec ses GRANDES ET LARGES paumes. OUH – AH.

Petit aparté à ce sujet. Pour avoir essayé (désolée pour l’humiliation Brian, tu te reconnaîtras), les petites mains d’enfant, NO WAY. Outre l’impression de se faire tripoter par un gosse de 4 ans, et à moins d’avoir le cul d’un poly pocket, la sensation est plus proche de pincements de crabe désagréables et maladroits. Oui parce que le pire dans tout ça, c’est que tu sens par ce geste tout le désespoir de l’homme aux petites mains qui toute sa vie ne pourra jamais envelopper les fesses de sa meuf. Et elle le sait. Et il sait qu’elle sait. Et plus l’homme est en manque de confiance, plus il est maladroit et plus il attire l’attention sur l’objet de son complexe. CQFD.

Mon conseil Messieurs : avant de tripoter ses fesses, enfilez des gants de ski. Vous pourrez ainsi avoir la joie d’être grands et forts, au moins le temps d’une nuit. A noter que ça ne marche pas pour toutes les déficiences de taille. Sachez-le.

Revenons à Hugues. L’acte II se déroule donc sans accroc, baignant dans la sensualité, quand tout à coup, Hugues, ivre d’excitation (ou ivre tout court on ne sait pas), s’emporte et décide de me claquer les fesses, accompagnant son geste irrationnel d’un gémissement approbateur digne d’un vieux porno Italien, ou, variante, d’un « ouaaaaaais prends ça« (suivi implicitement de sale chienne) avec une pointe d’agressivité enfantine. Genre coup de pied dans le tibia à la cour de récré. Autant vous dire que le fantasme du GIGN vous attachant à votre lit et vous ordonnant des choses sales s’évanouit brutalement.

Si on avait un pénis à cet instant, je suppose qu’on débanderait direct.

Pourquoi ça n’est pas excitant ? En vrac : parce que le bruit de la claque ne colle pas avec le reste de la bande son de l’acte II, parce que l’auteur de la fessée se sent gêné après coup, parce qu’honnêtement au mieux ça ne fait rien au pire ça fait mal mais en tout cas ça ne procure aucun plaisir corporel, parce que ça nous rappelle la fessée de Papa à 10 ans quand on cassé le vase de Maman, parce que ça peut être perçu comme dégradant (mon poing dans sa gueule, il aurait pas trop trop kiffé je pense), et puis parce que ça sert à rien. Oui. Alors certes, ça fait du bruit, ça réveille, mais autant jeter des claque doigts en pleine action comme des confettis. Ou allumer un gros pétard et le faire éclater à côté du lit. Un film d’action en fond sonore ça marche aussi. Un ptit Chuck Norris aux petits oignons.

Mais pourquoi eux trouvent ça excitant ? Hum. Les films pornos ? Un complexe oedipien non réglé (prends ça tu l’as pas volée Maman)? Le fantasme de la vilaine petite écolière? La correction physique, métaphore de l’éjaculation ? La frustration de ne pas avoir eu de Djembé à l’anniversaire de leurs 8 ans ? Ou tout simplement parce que c’est rigolo ? Imaginez un peu, nous on ne voit rien mais eux ont la vision de la propagation de l’onde de choc sur notre peau tel un tsunami graisseux, une vague peau d’orange sur laquelle on pourrait surfer à loisir.

En somme, la fessée pour eux c’est un peu prendre la vague sur un air des Beach Boys.

Dr. Loxe

D’autres chroniques de Dr Loxe ici: Comment détecter un bon coup d’un mauvais par Dr Loxe; L’Homme-Miroir par Dr Loxe

Publicités
Comments
3 Responses to “La Fessée par Dr Loxe”
  1. Coco dit :

    Leçon retenue ! 😉

    Et… Il y avait Boris Vian …

  2. Hugo dit :

    J’aime bien ton style d’écriture ! Vraiment.

  3. deasydort dit :

    Que j’aime mes grandes mains 😀 PAF!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :